Conakry, le 19 Octobre 2020

Scrutin présidentiel en République de Guinée

Déclaration finale sur le scrutin

Le Mercredi 9 septembre 2020, le Président de la République a convoqué le corps électoral guinéen à l’élection présidentielle prévue le dimanche 18 octobre 2020.

Au total, cinq millions trois cent dix-neuf mille cent quarante-six(5 319 146)électeurs inscritssur le fichier électoral devaient se rendre aux urnes pour élire le prochain Président de la République de Guinée parmi 12 candidats en lice dont le Président sortant.

Pour contribuer à la promotion de la transparence, la crédibilité du scrutin et l’acceptation des résultats par tous, des institutions et Organisations de la société civile nationales et internationales ont déployé des observateurs dans les différentes régions et préfectures du pays.

C’est dans ce cadre que l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI) en partenariat avec le Parlement des Jeunes du Fleuve Mano sous l’appui financier de la fondation OSIWA ont formé et déployé environ 200 E-Observateurs sur toute l’étendue du territoire national coordonné par un« centre citoyen de veille électorale » installé à l’hôtel Riviera royal de Conakry.

Ce centre citoyen était composé d’une chambre technique et d’une chambre d’analyse.

Conformément aux données collectées par les E-observateurs déployés, l’équipe de la chambre politique a rédigé deux (2) déclarations dans la journée du 18 octobre 2020. La première a eu lieu à 14h portant sur l’ouverture des bureaux de vote et la deuxième à 21h portant sur le déroulement du vote.

Cette troisième déclaration s’articule autour des principaux points observés tout au long de la journée électorale du 18 Octobre 2020 :

  1. Heure d’ouverture des bureaux de vote ;
  2. Déroulement du vote ;
  3. Incidents et manquements enregistrés ;
  4. Fermeture des bureaux de vote ;
  5. Dépouillement et clôture du vote ;
  6. La notification d’éventuels cas de violences.

Concernant l’ouverture des bureaux de vote, les informations qui nous sont remontées montrent que sur les 177bureaux de vote observés, 132 ont ouvert à 7h 00 conformément à l’article 66 alinéa 1 du

code électoral en vigueur soit 74,57% et 45 ont ouvert un peu plus tardau-delà de 7h 30 soit 25,42%.

A l’occasion de l’ouverture des BV, nous avons constatéquelques manquements en termes de matériel électoral par endroit (fiches d’émargements, isoloirs, urnes transparentes, encres indélébile bulletins de vote, scellés, etc.)

S’agissant de la présence des membres des différents bureaux de vote, sur les 177bureaux observés, 117 ont tous les membres au complet. En revanche les membres présents des autres bureaux ont varié entre 04 et 01 membre. Ils convient de préciser à ce niveau, l’absence totale des membres dans 01 bureau de vote à soumabossia dans la commune de Ratoma jusqu’au environ de 11 heures.

Sur les 177 bureaux de vote observés, nous relevons que :

144ont enregistré la présence des délégués de tous les partis politiques en lice, alors que seuls 05 bureaux de vote n’ont pas eu de délégués du RPGarc en ciel contre 10 bureaux de vote sans les autres partis. On note cependant, l’absence totale des délégués de l’ensemble des partis en lice dans 18 bureaux de vote.

Sur les 177 nous avons pu constater l’absence des observateurs nationaux et/ou internationaux dans 45 bureaux de vote soit 25 %.

DEROULEMENT

L’analyse des données recueillies sur les 878 bureaux de vote observés, révèle que la journée électorale s’est déroulée globalement dans un climat apaisé sans incidents majeurs.

Cela est constatable à travers les données rapportées par nos E-observateurs. Pour les questions concernant :

  1. La présentation des cartes d’électeurs avant le vote, 877 bureaux de vote ont respecté cette consigne sur 878 bureaux observés
  2.  La prise du bulletin et d’une enveloppe de vote par l’électeur avant d’aller dans l’isoloir, 697 bureaux ont respecté cette consigne soit 79% contre 181 bureaux de vote soit 21%,
  3. Le vote secret des électeurs dans l’isoloir, 868 bureaux ont respecté cette consigne soit 99% contre 10 bureaux de vote soit 1%
  4. La vérification de la mise d’une seule enveloppe dans l’urne par l’électeur, 847 bureaux ont respecté soit 96% contre 31 bureaux de vote
  5. La présence de plusieurs électeurs  dans un même isoloir, 816 bureaux ont veillé à éviter cette pratique soit 92% contre 62 bureaux de vote soit 8%
  6. Des problèmes liés à l’assistance apportée aux électeurs handicapés, 148 bureaux ont rencontré des problèmes soit 16% contre 730 bureaux
  7. La suspension de vote à un moment donné, 28 bureaux ont été confronté à cette situation soit 3 %  contre 850 bureaux de vote
  8. Le constat de campagne et/ou d’attroupement de nature à influencer les électeurs  sur le lieu de vote, 20 bureaux ont connu cette situation soit 2% contre 858 bureaux de vote
  9. La présence des forces de sécurité à l’intérieur des bureaux de vote, 227 bureaux ont connu cette situation 25% contre 651 bureaux de vote
  10. Le constat d’irrégularité, 53 bureaux ont été confronté à cette situation soit 6% contre 825 bureaux de vote
  11. L’expulsion d’un délégué de parti politique par le président du bureau de vote, cela a été constaté dans 40 bureaux de vote soit 7% contre 838 bureaux de vote.
  12. L’évaluation des procédures de déroulement du scrutin par nos E-observateurs, 582 bureaux soit 66% ont eu la mention BONNE, 240 bureaux de vote soit 27% ont eu la mention EXCELLENTE, 55 bureaux de vote ont eu la mention MOYENNE soit 6% et 1 bureau de vote a eu une MAUVAISE mention.        

Toutefois au cours du déroulement du scrutin, nos E-observateurs ont relevé 36 irrégularités et 21 incidents qu’on peut catégoriser comme suit :

  • La présence de deux ou plusieurs électeurs à la fois dans un isoloir ;
  • La non-présentation des cartes électeurs avant tout vote ;
  • La suspension partielle du vote par endroit ;
  • L’influence du vote des électeurs par des tierces personnes ;
  • L’expulsion des délégués de certains partis politiques par endroit ;
  • Les intimidations et ingérences des forces de sécurités et de certains membres des bureaux de vote ;
  • L’incivisme de certains électeurs provoquant des incidents dans certains bureaux vote
  • Manque de professionnalisme de certains membres des bureaux de vote
  • Dépassement de vote par procuration dans certains bureaux de vote
  • Le manque de matériels dans certains bureaux de vote
  • Le nombre incomplet des membres dans certains bureaux de vote
  • Délocalisation de certains bureaux de vote sans informations préalable des électeurs ; etc.

Aussi il faut mentionner l’expulsion de certains de nos E-observateurs dans les préfectures de Nzérékoré, Siguiri et Fria lors du dépouillement.

Le centre citoyen de veille électoral félicite l’ensemble des parties prenantes pour le déroulement pacifique de cette journée électorale. C’est aussi le lieu de leur lancer un appel solennel à l’esprit de civisme et de maturité démocratique dans la conduite de la suite du processus, notamment les opérations de centralisation et de publication des résultats provisoires par la CENI.

Le centre félicite également l’ensemble des E-observateurs pour le travail de qualité abattu tout au long de cette journée électorale et les exhorte à maintenir cette dynamique pour la suite des activités planifiées.

Nous ne saurons terminer sans remercier l’ensemble des partenaires notamment OSIWA pour son appui financier.