Les jours passent, la tension monte, les ‘’accrochages’’ entre le pouvoir et ses challenger à la présidentielle du 18 octobre 2020, continuent. Apres les accrochages entre militants à Labé et Faranah, la nouvelle de l’arraisonnement du véhicule du principal parti de l’opposition dans la journée du jeudi 01 octobre 2020, est venu en rajouter à la tension.

Dans un communiqué, le parti de Cellou Dalein Diallo dénonce une persécution par de son parti par le pouvoir en place « Nous dénonçons et condamnons fermement cette persécution par Alpha Condé de son principal opposant allant jusqu’à l’empêcher d’importer, de disposer et de distribuer son matériel électoral ». Plus loin la direction du parti à exiger « la remise immédiate des cargaisons du matériel injustement retenu au camp El Hadj Omar Tall de Labé et à l’aéroport de Conakry »

Si le parti de l’opposant Cellou Dalein Diallo accuse le gouvernement guinéen, la direction régionale de la douane parle plutôt de contrôle de routine. « Nous n’avons rien trouvé de compromettant dans le véhicule, Mais une fois encore, je voudrais vous dire réitérer aux uns et les autres c’était pour des besoins de sécurité de la cargaison de l’UFDG. » explique le colonel Mamady Keita ce vendredi 02 octobre 2020.

Plus loin, le directeur régional de la Douane rassure que « Personne d’autre n’a donné l’ordre. Même ma direction générale n’est pas informée. »

Si le matériel saisi à Labé est libéré, celui saisit à l’aéroport n’est pas encore mise à la disposition du principal parti de l’opposition. A en croire un membre du bureau exécutif du parti les discussions sont en cours avec les autorités aéroportuaires.