Dans un rapport rendu public ce lundi 21 septembre 2020, l’Université américaine de Stanford s’est intéressé à la Guinée, notamment aux élections présidentielles annoncées au 18 octobre prochain.

Dans ce document, l’Université affirme que : « le parti au pouvoir en Guinée,   gère un réseau de propagande coordonné sur  Facebook Inc ».

 « Les chercheurs ont trouvé 94 pages «clairement» liées au parti au pouvoir, mais n’ont pas révélé qu’elles étaient payées pour publier des textes et des images à l’appui du président Alpha Condé. De nombreux administrateurs cachent leur identité en utilisant des noms, tels que «Guinées, ouvrez vos yeux» ou de faux noms, tels que «Alpha le démocrate», indique le rapport.

« Les pages pro-Condé, dont la plupart ont été créées fin 2019 ou en une seule journée en mars 2020, rassemblent environ 800.000 personnes », ajoute la source.

Il faut préciser que pendant cette campagne électorale, les réseaux sociaux constituent des supports de communications privilégiés pour la plupart  des candidats en Guinée. Seule chose déplorable, des candidats et militants utilisent ses canaux, pour  diffuser des messages heureux et de nature à troubler la quiétude sociale.