Les Guinéens votent ce dimanche, 18 octobre 2020, pour élire leur président de la République. Au total, 12 candidats se disputent le fauteuil présidentiel. Parmi eux, le président sortant Alpha Condé, candidat à un troisième mandat, et son principal opposant Cellou Dalein Diallo, candidat pour la troisième fois après deux échecs en 2010 et 2015.

Plusieurs autres figures de l’opposition guinéenne ont, elles, décidé de boycotter le scrutin. C’est le cas de Sidya Touré, le président l’Union des forces républicaines (UFR), de Dr Faya Millimono, le président du Bloc Liberal (BL) ou encore de Mamadou Sylla, le leader de l’Union démocratique de Guinée (UDG).

En ce jour de vote, si certains de ces leaders politiques ont décidé d’aller voter, d’autres ont tout simplement opté pour l’abstention. On vous fait le point.

Dr Faya Millimono du BL attend d’être situé

Pour le président du BL, son vote était encore incertain vers 11 heures quand nous l’avons joint. «  Je ne suis pas au lieu où je me suis enrôlé. J’ai envoyé quelqu’un pour se renseigner si je peux voter par dérogation. Si cela n’est pas possible, probablement, je ne voterai pas. Le BL a choisi de ne pas aller aux élections et aussi de ne pas donner des consignes de vote. Nous avons demandé à nos militants d’exercer leur devoir citoyen en toute connaissance de cause. Au niveau local, c’est vrai que les militants du parti ont décidé d’accompagner le principal candidat de l’opposition, mais ce n’est pas la position officielle du Bloc libéral. »

Mamadou Sylla, président de l’UDG, a déjà voté

Le président de l’Union démocratique de Guinée (UDG) dont le parti était arrivé 2ème  aux législatives contestées de mars 2020, derrière le RPG/Arc-en-ciel, a déjà voté bien que sa formation politique a opté pour le boycott du scrutin. Le chef de file de l’opposition à l’Assemblée nationale, Mamadou Sylla, est revenu sur les raisons de sa décision de voter. « Moi, j’ai voté et j’ai demandé à mes militants d’exercer leur devoir civique. Ils peuvent voter pour qui ils veulent. Officiellement, notre parti n’a pas décidé d’accompagner un candidat ou un autre ».

Siaka Barry, président du MPDG, ne votera pas

Sur sa page Facebook, l’ancien ministre de la Culture et actuel président du Mouvement populaire démocratique de Guinée (MPDG) a tenu à donner  les « dernières consignes » aux militants de son parti.

« Encore une fois, nous réitérons notre position commune : le MPDG n’étant pas dans la course électorale, nos militants ont le libre choix entre l’abstention (qui est aussi un droit citoyen) et le vote (selon votre propre appréciation du moment). En aucun cas, nous ne donnerons une consigne particulière en faveur d’un parti politique engagé dans cette farce électorale, et nous interdisons à tous les responsables du parti, d’influencer le choix de nos militants en faveur d’un quelconque candidat. »

« Sidya Touré ne votera pas ce dimanche …», titre le site d’informations Africaguinee.com !

Nos tentatives de joindre le leader de l’Union des forces républicaines (UFR) sont restées infructueuses. Mais son chargé de communication a accordé un entretien plus tôt au site d’informations Africaguinee.com. « Nous avons dit à l’UFR que nous ne répondrons pas à cette mascarade électorale qui s’organise. Nous n’avons pas participé au double scrutin du 22 mars parce que nous ne reconnaissons pas les institutions issues de ces élections-là. Nous sommes dans cette optique», a indiqué Ahmed Tidiane Sylla, le responsable de la communication du parti de Sidya Touré.