Makalé Traoré

Présidente PACT

Dr Makalé Traoré, est née à Dakar (Sénégal) en 1961.

Elle est une juriste, économiste, présidente de la Coalition des filles et femmes de Guinée (COFFIG), ancienne ministre de la fonction publique et directrice de campagne d’Alpha Condé en 2010.

Elle est candidate à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, sous la bannière du parti Parti de l’Action Citoyenne par le Travail (PACT) 

Makalé Traoré est la présidente du Réseau des femmes africaines, ministres et parlementaires de Guinée (REFAMP) et présidente de la Coalition des femmes et filles de Guinée pour le dialogue et la construction de la paix et le développement (COFFIG)

Dans le dernier gouvernement du président Conté dirigé par Ahmed Tidiane Souaré, elle est nommée Ministre de la Réforme Administrative et de la Fonction Publique.

Ex directrice de campagne du candidat Alpha Condé, elle se présente aujourd’hui comme la ‘’candidate des femmes”. Pour la première fois, elle compte sur sa crédibilité au sein de la société civile pour briguer la magistrature suprême. 

(1991 – 1995) Enseignante à l’Université de Montpellier (France)

Dr Makalé Traoré a enseigné à l’Université de Montpellier pendant quatre (4) ans avant de rentrer définitivement en Guinée en 1995 pour partager ses expériences reçues de l’étranger.

(1995 – 2015) Retour en Guinée

Dr Makalé Traoré s’est mise à la disposition des universités de son pays gratuitement pendant 10 ans, pour transmettre à la nouvelle génération ce qu’elle a apprise à l’occident pour une Guinée meilleure. Dans son pays, elle va s’orienter en privé. Là, elle va créer sa toute première entreprise dans l’équipement informatique et bureautique puis une imprimerie.

(2007) BTP

Le Dr Makalé Traoré se lance dans les BTP, en particulier dans le re-profilage des pistes rurales

(2010) Directrice de la CICN

Directrice de la Coopération Internationale du Conseil National de la Transition et Artisane de la Mobilisation Financière et Technique pour l’Accompagnement de cette institution la vulgarisation de la constitution et le code électoral.

(Depuis 2010)

Présidente de la Coalition des Femmes et Filles de Guinée pour le Dialogue la Consolidation de la Paix et Développement qui réunit, à ce jour, plus de 1000 organisations féminines au-delà de toute appartenance politique, ethnique, religieuse et sociale.

(2013 – 2015) Cheffe de Mission

Cheffe de Mission de la « Case de Veille » des femmes pour les élections apaisées. Plateforme d’observation électorale des femmes, fondée sur le mécanisme « d’alerte précoce réponse rapide ». Déploiement, sur son initiative, de 660 observatrices aux législatives de 2013 et 2000 observatrices aux présidentielles de 2015. Désamorçage de 200 situations conflictuelles en 2013 et 1604 le jour du scrutin en 2015 grâce à elle.

(2015) Membre du Groupe de Contact

Membre du Groupe de Contact pour l’élection présidentielle au Togo et en Côte d’Ivoire en 2015. Activiste de la protection des femmes et filles contre toutes formes de Violences Basées sur le Genre, en particulier les viols de petites filles. Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative. Engagement de sept mille nouveaux fonctionnaires et création de la fonction publique de proximité.