Moins d’une semaine du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020, des violences continuent d’être enregistrées dans certaines localités du Pays. Après Labé et Dalaba,  la ville de  Kankan est entrée dans la danse provoquant cette fois ci le déplacement forcé de certains compatriotes vers d’autres villes de la Guinée.  Ces soulèvements sont liés à l’interdiction faite au candidat de l’UFDG Cellou Dalein Diallo, principal opposant d’Alpha Condé de tenir son meeting dans le NABAYA, par des militants du RPG dimanche dernier. Inquiet de ce climat tendu, le poète Mamadou Yaya Diallo, Alias « LE GUIDE » interpelle la conscience collective à travers ce texte ci-dessous.

Encore l’esprit de mon peuple vient de me gronder. Sur de faits réels et tristes ses arguments sont fondés. J’ai fondu en larmes complètement après avoir sondé.

Depuis quelques temps la politique de nos politiciens est totalement inique. Une situation plus que dramatique.

Ces prétentieux nous divisent au lieu qu’ils nous rassemblent. Ce qui se passe dans notre chère patrie guère ne nous ressemble. Frères et sœurs regardons dans la même direction tous ensembles.

Évitons de juger quelqu’un pour son choix d’un parti politique, ou bien Pour son appartenance régionale ou ethnique.  Si non notre avenir risque d’être hypothétique.

La mouvance et l’opposition sont les deux faces d’une même pièce. Ils font de nous des idiots comédiens, quand ils montent leurs pièces. Notre pays naturellement est une maison composée de quatre pièces.

Le pouvoir après avoir déshumanisé la nation et désacralisé complètement nos institutions désormais veut nous pousser vers le pire, si nous ne faisons pas attention.

D’une guerre civile, ces agissements ont été toujours les prémices. S’ils arrivent à leurs fins, sans exception, nous aurons tous les bénéfices. Qu’allah sauve la Guinée et protège ses filles et fils.

LE GUIDE (libérateur évident pour une Guinée unie indépendante débarrassée d’ennuis).